Archives mensuelles : novembre 2014

Le « grand dérangement »

manif 26 nov 2014

Ça ne passe pas par là. La maison des citoyens? Pas aujourd’hui.

Mercredi le 26 novembre, 2014: on nous a prévenu qu’il y aura aujourd’hui un « grand dérangement » à l’Hôtel de Ville. Alors je m’attendais à voir un peu les mêmes phénomènes que nous avons vu déjà: des gens manifestant leur défaveur envers la fameuse Loi 3 sur les régimes de retraite en brandissant des affiches, en portant des chandails à slogans, en faisant du bruit.

On nous a promis cette fois-ci que la manifestation se déroulerait sous une surveillance policière accrue avec un souci de garder dégagée la porte d’entrée de l’Hôtel de Ville, Place Vauquelin. Ces consignes furent respectées de ce que j’ai pu observer en arrivant à 8h30 le matin pour la présentation du budget aux élus de l’opposition dans le bâtiment adjacent. Mais pendant la présentation, on entendait un vacarme qui montait toujours en crescendo vers le 6ème étage. Lire la suite

Une première année en politique municipale

signature du livre de condoleances Nelson Mandela

Il y a un peu plus d’un an aujourd’hui que j’ai appris que contre tout espoir j’avais gagné mon siège comme Conseillère de la Ville de Montréal dans le district du Bois-de-Liesse de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro. Je fais aujourd’hui un retour sur cette première année; sur ses moments de gloire et de défis, et surtout sur mes apprentissages.

 Je crois profondément que si l’on a une passion, un talent particulier, nous avons le devoir de partager cette passion ou ce talent avec notre communauté; sinon, nous n’avons pas à critiquer le leadership de ceux qui se mettent de l’avant pour nous diriger. Mes expériences de parent me l’ont démontrées à maintes reprises, que ce soit dans la musique, le sport ou l’éducation générale de nos enfants. J’étais et je suis profondément reconnaissante de ceux qui partagaient et qui partagent encore avec les membres de notre communauté leurs talents et passion en donnant généreusement de leur temps. Et je me suis souvent mordue la langue en voulant critiquer nos élus municipaux: après tout, n’étant pas moi-même impliquée en politique municipale, je me trouvais bien mal placée de les critiquer. Lire la suite